Profil

Recommander

Publié dans : Les histoires de Kini Max
Mercredi 5 janvier 2011 3 05 /01 /Jan /2011 02:24

Amis Kinienes,

Amis Kiniens,

Bonjour,


J’espère que vous avez passé de bonnes fêtes. Moi oui, de très très bonnes mêmes. C’est du moins ce que ma balance me dit. Le 23/12, je faisais xx kg (ce qui est déjà pas mal), et le 30/12, je faisais xx+6 kilos. Je ne me suis pas pesé après le 01/01 car ma balance s’est malencontreusement brisée. De rage. Je ne sais pas d’où sortent ces kilos. Ou plutôt si, car comme on dit vulgairement par chez nous « quelque chose fait, avant que quelque chose fait », ce qui, tout simplement, signifie que pour qu’une chose se produise, il faut qu’une cause première ait auparavant eu lieu. En bref, il n’y a pas de magie.


Concernant mes kilos, ils proviennent sans doute de mes (pourtant pas si nombreux) excès de porc braisé, poisson braisé, poulet frit, chocolat, Mbongo Tchobi, Sauce Taro, Ndomba Kabat. Ça c’était le repas du 24 au soir. Ne soyez pas surpris par la qualité des mets. L’intellectuel doit bien manger. Je suis un intellectuel. Max KINI est un intellectuel.


Malheureusement, très peu de gens le sont, car si l’on revient au proverbe du jour, tout le monde sait que « quelque chose fait avant que quelque chose fait », mais le problème que la plupart des gens ont ici au Cameroun, est qu’ils n’arrivent pas à identifier les causes premières. Ainsi on vire mon frère de son boulot, au lieu de regarder ses performances ou la crise, il accuse la sorcellerie. Mon ami fait un accident de voiture, au lieu de se demander s’il roulait trop vite ou si ses pneus étaient en bon état, il accuse la sorcellerie. Mon beau-frère part avec une plus jeune, au lieu de se demander si elle assurait au lit ou à la cuisine (Lady Ponce a dit que l’homme c’est le ventre et le bas-ventre), elle accuse la sorcellerie et le Tobassi. Mon ami SugarDaddy ne comprend pas un débat, il en conclut que les orateurs ne sont pas des intellectuels, sans se demander si le problème vient de lui. C’est ainsi que les nouvelles églises qui promettent de vous protéger des forces du mal sont désormais remplies. Et les pauvres hères vont encore y laisser leur chemise, de plus en plus persuadés que le diable est fort.


Attention, je ne dis pas que la sorcellerie n’existe pas ! Non ! J’en ai moi-même été victime. Figurez-vous que depuis un certain temps, je me prends constamment des râteaux auprès des filles que je courtise. Si j’étais jardinier, j’aurais déjà fait fortune. Sachant que je suis brillant, beau (je ne sais pas si je vous l’ai déjà dit), je ne vois pas pourquoi une fille normalement constituée me dirait non. Pourtant plusieurs (toutes ?) m’ont dit non ces derniers mois. J’en conclus donc que c’est forcément la sorcellerie. Mais à la différence des autres, je ne cours pas me jeter chez le premier pasteur venu, j’ai trouvé une parade : je paie. C’est comme ça que j’arrive avoir des copines. Pour quelques heures, et parfois pour toute la nuit.

 

A propos d’intellectuel qui cherche les causes, je ne sais pas si je vous ai déjà parlé de mon oncle André Fontanem. Il ne paye pas de mine, mais il pense et il agit. Très efficacement. Pourtant ces derniers temps, il ne payait vraiment pas de mine. Il avait l’air fatigué et épuisé. Ce qu’il me confirma. Je lui conseillai d’aller voir un médecin. Il alla donc. Le médecin lui fit un certain nombre d’examens et d’analyses médicales. Il ne trouva rien. Pourtant il voyait bien l’état général de fatigue d’André. Il lui posa alors une question et un échange s’engagea.

-        -   Et côté sexuel ? ça va ? des rapports avec votre épouse ?

-          -  Oui, normal, deux à trois fois.

-          - Par semaine ?

-          - Non par jour répondit André, un peu étonné

-          - Par jour ? Et c’est tout ?

-          - Nnnon ! J’ai aussi mes trois deuxième bureaux. Je suis obligé de les « voir » au moins une fois par jour chacune, sinon elles me font la tête.

-          - Mais comment vous faites ? renchérit le médecin estomaqué.

-          - Bien sûr y a aussi la bonne qui me tourne autour en m’aguichant. Je n’ai jamais su dire non, donc tous les matins, elle et moi… Et bien sûr occasionnellement, trois ou quatre fois par semaine, j’honore aussi les amies de ma femme.

-          -  Argh !! Et vous vous étonnez d’être fatigué ? Ne cherchez plus, c’est tout cela.

-          - Ah bon ? Vous m’en voyez ravi, je pensais que ça venait de la masturbation.

 

Heureux homme il a au moins eu sa réponse, qui convenez le, n’était pas aisée à trouver. Par contre pour mon ami, le docteur Roger Pongou, la cause de son problème fut facile à identifier.

 

Il s’était rendu aux Emirats pour une convention où il devait retrouver Bill (Américain) et Michel (Français) qui travaillaient avec lui sur les mêmes sujets. Ils partageaient une grande suite au dernier étage d'un gratte-ciel de 75 étages. Après une longue journée de rencontres, ils étaient choqués d'apprendre que les ascenseurs dans l'hôtel étaient tous en panne et qu'ils devraient grimper 75 étages à pied pour se rendre à leur suite. Bill dit à Michel et Roger:

- Brisons la monotonie de cette tâche déplaisante en se concentrant sur quelque chose d'intéressant. Je vais raconter des blagues pendant les 25 premier étages, Michel chantera des chansons pour les 25 suivantes et Roger pourra raconter des histoires tristes le reste du temps.

À l'étage 26, Bill arrêta de raconter des blagues et Michel commença à chanter. Au 51ième étage, Michel cessa de chanter et Roger commença à raconter des histoires tristes.

- Je vais vous raconter la plus triste histoire d'abord, dit-il. J'ai laissé les clés de la suite dans la voiture au sous-sol!!!

 

Comme je le disais, il sait pourquoi il a eu des fractures un peu partout sur le corps : Ses amis, énervés, l’ont poussé dans les escaliers. Quelque chose fait avant que quelque chose fait…

 

 

 

Vous pouvez retrouvez par ailleurs Les histoires de Kini Max

 

 

 

 

 

 

Ecrire un commentaire
Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés